lundi 7 avril 2008

Expo Toyota Martinique

Voici le discours que j'ai prononcé le 3 avril au vernissage de l'exposition “Tout moun, tout lè, tou long', Toyota”, accompagné de quelques photos prises sur le vif et de deux articles de presse.

“Mesdames, messieurs, chers amis,

Merci infiniment pour votre présence.
Je voudrais, en premier lieu, remercier toutes celles et ceux qui ont bien voulu m’accueillir chez eux, dans leur activité journalière et qui m’ont accordé le temps nécessaire aux prises de vue.

En prêtant vos visages à ce projet, vous avez, de fait, accepté le jeu de la réciprocité sans lequel aucun échange véritable n’existe. Il ne m’est pas possible de nommer chacun de vous en particulier mais, dans cette exposition qui est la vôtre, vous vous reconnaîtrez dans la beauté, souvent cachée, du quotidien.


— Je tiens aussi à remercier Thélus Théga qui m’a accompagné partout et qui m’a ainsi grandement facilité la tâche. C’est la première fois que j’ai eu l’opportunité de travailler avec un guide. Grâce à lui, les contacts ont été plus faciles et, par sa grande connaissance du pays, les rencontres bien plus rapides.

Au cours de ces quatre mois passés ensemble, j’ai pu découvrir et apprécier – en plus de sa perpétuelle joie de vivre – les qualités rares et précieuses de sa personnalité : sa curiosité du monde, et son sens aigu du partage et de la fraternité.

— J’aimerais également remercier LagencedeCom, et plus particulièrement François Brichant, pour son soutien et son enthousiasme permanent quant à la réalisation de ce projet.

— Merci à Valéry Donce de Style et Création qui a pris en charge l’encadrement des images, et à Florence Edmond pour son magnifique travail sur la scénographie de cette exposition.

— Et puis, merci à la CCIE, et notamment à Cyril Comte qui a été à l’initiative de ce projet.

D’ailleurs, si vous le permettez, je souhaite m’arrêter un instant sur cette initiative qui mérite d’être soulignée, tellement elle s’apparente non pas, comme on pourrait le croire, à une simple campagne de communication, mais à une vraie action de mécénat : c’est-à-dire la volonté pour une entreprise de financer un projet artistique et culturel dans lequel l’artiste reste totalement libre de ses choix et ne subit aucune orientation particulière.

C’est grâce à cette action de mécénat que j’ai pu totalement m’approprier ce projet, qui s’est naturellement inscrit dans la continuité du travail que j’ai entrepris depuis de longues années à la Martinique.

Au fil du temps, ce projet est ainsi devenu un véritable partenariat entre Toyota, sa clientèle (c’est-à-dire ceux qui participent à la réputation de la marque) et mes photographies.

Je souhaite et j’espère que cette exposition, par sa nature artistique, sociologique et culturelle puisse dépasser les frontières de notre île et qu’elle contribue à une meilleure connaissance de nos spécificités, et à faire valoir toute la richesse de nos sociétés créoles.”

1 commentaire:

Les commentaires sont modérés pour ce billet.